Archives de Catégorie: guerre

Grande famille

Non mais si, on est une grande famille. Enfin si, parfois, sauf qu’on travaille parfois ensemble.

Si on faisait le jeu des trente-quatre familles (ah oui, non, sept familles ça rentrait vraiment pas) ça donnerait quelque chose comme ça.

Alors, dans la famille de celui qui travaille au PaysDesRêves je voudrais… Lire la suite

Les savates, les questions et la perspective (2)

(Le premier épisode est ici )

Le MacumbaPourri a laissé place à d’autres bruits d’hôtel de passe. On rigole jaune foncé en espérant fort que le PèreBernard a l’endormissement rapide puis le sommeil très lourd. À chaque cri d’autre nature, de porte qui claque ou de tirs de Kalashnikov lointains on peut vérifier que notre réaction de sursaut post-à-force-de-vivre-ici est toujours bien au point. Lire la suite

Les savates, les questions et la perspective (1)

Souvent on me demande comment après le retour je prends les demandes, plaintes, ralages, de mes patientes, des familles, de l’entourage personnel ou professionnel et est-ce que tout cela ne serait pas un peu insignifiant par rapport aux horreurs du monde et tout. Lire la suite

L’Afrique et le ministère

Récemment, alors que la grève des sages-femmes s’éternise ChezNous…

(« On s’en fout et et qu’est-ce que ça a comme rapport avec ce blog? », vous demandez-vous. Aucun, c’est vrai, et mon ulcère va mieux que l’ambiance pourrie, finalement. Mais si, ça a à voir, en fait, patience!) Lire la suite

Les (vrais) héros

Cette histoire de héros revient souvent. Je veux dire le truc qui voudrait que ceux qui partent en mission humanitaire sont forcément des héros courageux, remplis d’abnégation, de courage chevillé à la chemise blanche aux manches retroussées (ben oui, sinon elles sont vite sales, les manches), de volonté indestructible de lutter contre la fatalité qui fait mourir les gens. Lire la suite

Ponts, kérosène et pessaires (3/3)

(Si vous avez manqué le début de l’histoire, vous êtes pardonnés, et vous trouverez

le premier épisode ici, et le deuxième ici. )

La première nuit est courte et franchement inconfortable, je remercie MèreNature qui malgré ses défauts pénibles m’a doté du don de dormir à n’importe quelle heure, n’importe où et de me rendormir presque instantanément. Malgré les ronflements de TraducteurDuDocteur et les différentes souris qui traversent en couinant la pièce commune, par exemple. Lire la suite

Ponts, kérosène et pessaires (2/3)

Plusieurs semaines se sont écoulées tranquillement depuis le début de ma mission au PaysDesFous. On a enfin l’autorisation tamponnée de passer ce fameux pont et les nombreux autres pour travailler EnFace. Enfin EnFace, c’est loin : on va aller s’installer provisoirement dans un centre de santé désaffecté.

 À 12 heures de marche, dans les montagnes. Lire la suite

Ponts, kérosène et pessaires (1/3)

Ça fait 3 patients qui se rendaient à l’hôpital principal et qui se font descendre en traversant le pont, ce mois-ci. Ah oui, et on est le 10 du mois, au fait, petit détail. Plus les blessés, plus bien sûr tous ceux qui ne se risqueront même pas à traverser ce maudit pont. Lire la suite

Prête-moi ton blog

Quatre sages-femmes, des univers différents, des expériences multiples, réunies par leur métier et  par leur envie de l’écrire.

Quatre blogueurs qui ont choisi de débuter l’année en jouant.

La règle : chacun a tracé les grandes lignes d’une situation qu’il avait vécue. Et nous avons ensuite tenté de nous approprier les histoires des autres. Lire la suite

Ready for (one of a kind) movie?

Je vous emmène au cinéma, si vous n’avez pas vu  Living in Emergency.

Je ne sais pas expliquer un film mais je vais essayer quand-même, rapidement, parce que celui-là est nécessaire, Lire la suite

Tyson, des lunettes et des cases

Ça doit être humain après tout, de ranger les gens dans des cases, par catégorie : les bons, les moins bons, les méchants, les gros méchants, les tout pourris, les pas humains, la liste est longue. Un placard géant, grand comme un vestiaire d’équipe de hockey, tellement il y en a. Dans les pays comme le PaysDesRêves, c’est trop fastoche, cette histoire de cases. Lire la suite