Archives de Catégorie: doute

Grande famille

Non mais si, on est une grande famille. Enfin si, parfois, sauf qu’on travaille parfois ensemble.

Si on faisait le jeu des trente-quatre familles (ah oui, non, sept familles ça rentrait vraiment pas) ça donnerait quelque chose comme ça.

Alors, dans la famille de celui qui travaille au PaysDesRêves je voudrais… Lire la suite

18h45

PaysDesRêves depuis trop longtemps, vendredi, 18h45.

ChouetteChef est parti en vacances, puis en formation, je le remplace pendant quelques semaines.  Ça tombe bien, juste au moment où ça chauffe de l’autre coté de la frontière et que des réfugiés se sont installés au PaysDesRêves, à une heure et demi de route de la capitale . Lire la suite

Les sauvages et le docteur

Oui, alors, j’ai cherché un titre moins polémique, brut et malpoli, mais sans succès. Si ça se trouve, à la fin de ce billet, finalement vous le trouverez plutôt bien. Et bon, c’est mon blog, alors je vais le garder ce titre. Lire la suite

Les savates, les questions et la perspective (2)

(Le premier épisode est ici )

Le MacumbaPourri a laissé place à d’autres bruits d’hôtel de passe. On rigole jaune foncé en espérant fort que le PèreBernard a l’endormissement rapide puis le sommeil très lourd. À chaque cri d’autre nature, de porte qui claque ou de tirs de Kalashnikov lointains on peut vérifier que notre réaction de sursaut post-à-force-de-vivre-ici est toujours bien au point. Lire la suite

Les savates, les questions et la perspective (1)

Souvent on me demande comment après le retour je prends les demandes, plaintes, ralages, de mes patientes, des familles, de l’entourage personnel ou professionnel et est-ce que tout cela ne serait pas un peu insignifiant par rapport aux horreurs du monde et tout. Lire la suite

La préquelle et la bonne année

Ou tout ce que tu voudrais savoir sur comment ça se fait ce départ en mission. Comment une sage-femme normale légèrement plus révoltée que la collègue qui fait ses menus des 3 prochaines semaines pendant la garde moyenne, mais pas tant que ça, peut se dire que c’est le moment de penser à quitter son poste de titulaire dans une maternité classique d’un CHU banal d’une banlieue pourrie ordinaire. Lire la suite

D’habitude

Une des choses les moins de la tarte à expliquer, c’est ce qui change par rapport à d’habitude. Tout ce qu’on fait différemment de ChezNous au PaysDesRêves, par nécessité, par contrainte, par… bin, parce que tu vois, quoi, et puis c’est pas facile de…euh… Lire la suite

6 mois, 1 sac, 20kg

Oui, un sac, parce qu’une valise ça ferait cruche, quand-même. Ou pire, touriste. Et pourtant, il n’y a pas de touristes au PaysDesRêves, ou alors perdus depuis très loin, très sourds et très aveugles.

Et 20 kg, c’est la limite de poids autorisée pour mon bagage personnel, pour ma première mission de six mois.

Lire la suite

Les (vrais) héros

Cette histoire de héros revient souvent. Je veux dire le truc qui voudrait que ceux qui partent en mission humanitaire sont forcément des héros courageux, remplis d’abnégation, de courage chevillé à la chemise blanche aux manches retroussées (ben oui, sinon elles sont vite sales, les manches), de volonté indestructible de lutter contre la fatalité qui fait mourir les gens. Lire la suite

Je te dirai(s)…

Et si on travaillait ensemble au PaysDesRêves, qu’est ce que je te dirais, tu crois?

Le plus souvent, rien, ou presque. Parce que tu as déjà suffisament compris et tu n’as pas besoin de moi. Tu te fais ta propre idée, à ton rythme. Et tant mieux, en fait.

Lire la suite

Ceci n’est qu’un exercice

Bon. Aujourd’hui c’est le 5 mai, et cela ne vous a pas échappé que c’est la journée internationale de la sage-femme.

Si.

Je sens que ça va fleurir des camemberts à 12 couleurs sur les chiffres de la mortalité maternelle, sur l’importance vitale de favoriser l’accès à des soins périnataux essentiels ET de qualité, vous pensez bien.

Lire la suite

La différence

Ce n’est pas un scoop, la pratique médicale chez nous et en mission est différente. Parfois, par chance, par hasard du lieu du désastre naturel ou humain, c’est très peu différent, ou pas trop en tout cas. Mais souvent, c’est tellement impossible d’imaginer d’exercer dans de telles conditions. Et il y a bien entendu toutes les nuances entre ces deux situations. Lire la suite

Mouettes, négresses et entrecôte

Au retour, ça fait comme un décalage. Pas seulement un décalage emmerdant comme ça :

Dessin © Rash Brax

Lire la suite

Prête-moi ton blog

Quatre sages-femmes, des univers différents, des expériences multiples, réunies par leur métier et  par leur envie de l’écrire.

Quatre blogueurs qui ont choisi de débuter l’année en jouant.

La règle : chacun a tracé les grandes lignes d’une situation qu’il avait vécue. Et nous avons ensuite tenté de nous approprier les histoires des autres. Lire la suite

Ça dépasse

En général, s’occuper des femmes violées ce n’est pas très tripant, il paraît. Enfin plus exactement, médicalement parlant, ça ne fait pas frétiller beaucoup de monde. Au MerdierIntégral, « ma » consultation des femmes a pour objectif de soigner des femmes, enceintes, pas enceintes, en travail, accouchées, Lire la suite

Ready for (one of a kind) movie?

Je vous emmène au cinéma, si vous n’avez pas vu  Living in Emergency.

Je ne sais pas expliquer un film mais je vais essayer quand-même, rapidement, parce que celui-là est nécessaire, Lire la suite

Tyson, des lunettes et des cases

Ça doit être humain après tout, de ranger les gens dans des cases, par catégorie : les bons, les moins bons, les méchants, les gros méchants, les tout pourris, les pas humains, la liste est longue. Un placard géant, grand comme un vestiaire d’équipe de hockey, tellement il y en a. Dans les pays comme le PaysDesRêves, c’est trop fastoche, cette histoire de cases. Lire la suite

Humour anglais

C’est une journée, poliment on peut la qualifier de merde. Vraiment. Le jour où tout se conjugue en compliqué et/ou pénible.

Un groupe de militaires bourrés énervés qui fait irruption au bloc pour faire passer leur gars. Ah bah oui, tiens, avec sa petite balle dans l’épaule toute proprette qui ne saigne même pas il va passer avant la femme sub-claquante avec sa rupture utérine, très bonne idée, ça.

Lire la suite