Ready for (one of a kind) movie?

Je vous emmène au cinéma, si vous n’avez pas vu  Living in Emergency.

Je ne sais pas expliquer un film mais je vais essayer quand-même, rapidement, parce que celui-là est nécessaire, même si il n’est peut-être pas parfait non plus. Tout est dit, passez à la vidéo ci-dessous.

Il a été réalisé par Mark Hopkins. C’est le premier réalisateur de documentaires à avoir eu autant de marge de manoeuvre quand il a été autorisé par Médecins Sans Frontières à suivre, sans restriction, quatre membres de l’organisation.

Il raconte la vie de quatre médecins en mission à travers leurs joies et difficultés au quotidien. Dans le Libéria et la RDC en guerre, les quatre volontaires  apportent des soins médicaux dans des circonstances difficiles. Avec différents niveaux d’expérience, chacun cherche le moyen de faire face à un quotidien rempli de situations et de choix complexes, et est confronté à ses propres limites physiques. Mais aussi à la confrontation entre la situation réelle et son idéal.

Davinder a 26 ans et est australien. C’est sa première mission et il est seul à gérer un hôpital de brousse à Foya, dans le Lofa, au Nord-Ouest du Libéria.

Tom est un chirurgien américain du Tennessee et fait sa première mission à l’hôpital de Mamba Point à Monrovia.

Les deux autres sont (très) expérimentés : Chiara est la chef de mission du Libéria et si ses larmes vous laissent de marbre, je ne vous parle plus jamais. Chris est vétéran anesthésiste à Kayna, au Nord-Kivu, dans l’Est de la RDC, et il est très lucide sur le peu d’impact de l’aide, en plus d’être une des personnes les plus attachantes au monde, même si il fume trop .

Living in Emergency met en scène des décisions aux conséquences importantes, de la misère sans nom, des erreurs et des succès, des échecs, des rires et des larmes, des bières et des cigarettes, des divergences, du burnout et des doutes, des fêtes et des nuits de travail sans sommeil, un monde qui ne tourne pas rond et de la boue. Liste non exhaustive, en fait. Et tout ça sans violons, et c’est bien mieux comme ça.

Voilà, c’est une opportunité unique de vivre ce que ces quatre médecins vivent en mission, pour sortir de l’image glamour du héros humanitaire, aussi, et pour comprendre que ça use presque autant que ça ne remplit. Un peu « la médecine et la chirurgie humanitaire comme vous ne les avez jamais vues ».

À regarder bien assis.

PS1 : Avertissement : le film comporte des images choquantes qui ne sont pas que de la faute du réalisateur. Ce sont aussi les situations filmées qui font chier sont difficiles.

PS2 : je décline toute responsabilité si ce film vous donne envie de (re)partir, bien sûr.

PS3 :  j’aurais pu mettre juste ce lien, tout est bien mieux expliqué là, en fait ;)

PS4 (oui bon je sais) : je n’ai pas trouvé de version sous-titrée en français, mais si j’en trouve une j’ajouterai la vidéo, promis.

20 réflexions sur “Ready for (one of a kind) movie?

  1. dr kalee dit :

    J’ai regardé la bande-annonce, et ça me fait peur… D’un côté j’ai envie de regarder le film, de l’autre je me demande si je vais en être capable… Moi qui arrive à repenser pendant plusieurs jours à des situations un peu inconfortables mais incomparables que je vois dans mon métier (médecin gé, en France), j’ai peur de ne plus dormir pendant longtemps si je le regarde.
    Quand j’étais jeune je voulais être médecin sans frontières, et puis en fait je me suis rendu compte que je n’en serais jamais capable psychologiquement. Je ne tiendrai pas le coup. Rien que d’imaginer un enfant souffrir (vraiment souffrir, pas le temps qu’on le suture aux urgences…), ça me révolte et ça me paralyse. Trois mois de stage d’externe en cancéro et j’ai failli tomber en dépression…
    Je préfère être lucide et me dire que je ne serai d’aucune utilité là-bas, même si c’est un peu lâche et bien plus facile. Alors je soutiens financièrement MSF depuis bientôt 10 ans, c’est mieux que rien… Que ceux qui ont les tripes d’y aller aient des sous pour le faire. Je leur tire un immense chapeau.

    • SophieSF dit :

      Oui, certaines images sont très dures (trop si ça se trouve), d’autres moments sont plus légers, aussi.
      Aucune utilité je ne crois pas, tu sais. Ceux qui sont dans ce film sont fabriqués pareil que toi et moi, ce ne sont pas des superhéros.
      Après il faut résister à des situations hautement anormales, et ça c’est difficile, pour tout le monde, pas de complexes:) Je trouve ça bien que tu connaisses ta limite et que tu la respectes.(Merci beaucoup de donner aussi, avec la crise c’est difficile partout)
      Merci pour ton commentaire!

  2. Isacaribou dit :

    Bonjour Sophie, comme Dr Kalee je ne le regarderai pas, pour les mêmes raisons…Certains films me hantent encore après des années…Je protège mes rêves(enfin mes cauchemars). Juste lire ce qui se passe an Congo en ce moment-même m’horrifie et je ne veux pas de détails et j’espère juste que la petite congolaise que nous parrainons est à l’abri(pas de nouvelles)
    En tout cas, au risque de me répéter, tu es immensément courageuse et ce courage n’est pas donné à tout le monde.

    • SophieSF dit :

      Je comprends que certaines images soient extrêmement choquantes (et réelles, c’est ça le plus difficile) :s
      Moi aussi j’espère qu’elle va bien…
      Je ne sais pas, et c’est repris souvent dans le film, n’importe qui mis en face de la même situation ferait +/- la même chose, je ne crois pas que ce soit du courage (à part celui d’affronter ses dilemnes).
      Merci d’être venue lire! :)

  3. le dinosaure dit :

    J’ai commencé à regarder… ça fait froid dans le dos quand même… je reviendrai voir le reportage en entier quand j’aurai un peu plus de temps et de disponibilité devant moi.
    Mais quand je pense que certains de mes élèves ont dû connaître des situations approchantes, je me sens ridicule avec mes accords du participe passé….

    • SophieSF dit :

      ben non, le participe passé c’est bien de savoir l’accorder correctement, ça ne change rien à leur vie d’avant. Tout ce que tu fais avec tes élèves participe aussi à les reconstruire… Merci d’avoir commenté!:)

  4. Juste merci. Merci de m’avoir fait découvrir ce film, que je regarderai en entier dès que possible.

  5. Mathilde dit :

    Merci pour le lien vers ce magnifique film, je viens de le regarder et je n’ai qu’un seul mot qui me vient à l’esprit : RESPECT.

  6. Sbinne dit :

    Je l’ai regardé, j’en pleure. Mais je suis contente de l’avoir regardé.
    De tels documentaires font relativiser et réfléchir. On se sent tout petit à côté de tout ce courage et altruisme.
    J’admire les personnes qui donnent autant d’eux, risquent leur vie, pour aider les autres.
    Chapeau !
    Je suis loin de cet univers médical, mais il m’attire, notamment pour cet esprit.
    Comme ils disent à un moment : ça fait du bien de pouvoir aider.
    Merci d’avoir partagé le lien.

  7. Lazuli66 dit :

    Je viens de regarder le reportage. Je n’ai pas compris plus de 20% des paroles (heureusement qu’il y a les sous-titres pour aider par moments), mais les images parlent d’elles-mêmes. Passionnant et effrayant. Grande, grande admiration pour ces volontaires. Comme le manque de moyens doit être désespérant parfois, souvent…

  8. SophieSF dit :

    Ah, c’est vrai que je n’ai toujours pas trouvé de version sous-titrée en français, je ne suis pas sûre qu’il y en ait une…
    Oui, le manque de moyen est compliqué, parfois très compliqué…

  9. mariemeije dit :

    Un film extraordinaire
    Des gens extraordinaires
    Et moi qui ne suis qu’un médecin ordinaire…
    J’espère avoir un jour le courage de prendre une décision extraordinaire

    Merci pour ce film Sophie, grâce à toi, à eux, mon rêve de jeune fille existe quelque part et j’ai pu le toucher du bout des doigts. Et même si c’est aussi foutrement dur que je l’imaginais, ce n’est qu’une raison de plus pour se lancer, se dépasser.
    Merci.

    • dr kalee dit :

      Bonjour Mariemeije
      Mon mari avait une camarade de promotion à Lyon-Sud qui il me semble s’appelait Marie et a appelé sa petite fille Meije. Est-ce toi?

    • SophieSF dit :

      Ouh, super! Ce film donne des fourmis, c’est vrai;)
      C’est vrai que la décision est corsée à prendre.

      Ça va pas t’aider à rester si je te dis que si c’étais à refaire, je reprendrai exactement la même décision, du coup;)
      La vie est courte, finalement (et fait suer aussi parfois hein), alors je vote pour que tu réalises ton rêve, pour ce que ça vaut!
      You made my day, comme ils disent. Merci d’avoir lu et commenté!

  10. Merci Sophie, bon documentaire… j’aime que personne ne soit idéalisé et que l’on puisse se rendre compte de ce qui se passe dans la tête de ces médecins qui vivent sous pression en permanence…

  11. One Day ... dit :

    C’est fort. Je pense que même si les images sont dures, il n’est pas de meilleur moyen de dire l’exacte situation, la montrer c’est forcément trouver les mots justes, ce qui parfois manquent tellement c’est dur.
    L’engagement est admirable, au delà du courage je crois qu’il y a une conviction profonde sans laquelle rien n’est possible. Une force, un appel, vers une vie avec « plus » de sens. Mais ce n’est qu’une impression psq je ne fais pas partie de ces héros là.
    Merci pour ce lien !

    • SophieSF dit :

      Euh, héros, je crois pas tu sais. N’importe qui dans la même situation ferait plus ou moins la même chose, j’en suis persuadée.
      La conviction, par contre, oui, 1000 fois oui, que ça va servir à quelque chose même pour une seule personne. Ça met du sens, c’est vrai, mais bien sûr (et heureusement) que ce n’est pas la seule chose qui fasse du sens dans la vie.
      Je trouve que c’est bien montré dans le film, cette quête de sens.
      Merci beaucoup pour ton commentaire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :